Navigation – Plan du site
  • Logo Ministère de la Culture
  • Le cheval en images. Art et société
    Catégories chevalines, catégories sociales

    Le cheval & ses patrimoines

    Le site Internet du ministère de la Culture et de la Communication dédié au cheval et aux cultures équestres http://cheval.culture.fr/
    Sylvie Grenet et Martine Tayeb

    Résumés

    Ce court article décrit le contenu d’un site original, consacré aux patrimoines du cheval, et donne quelques indications sur les enjeux et les orientations qui ont présidé à sa réalisation.

    Haut de page

    Texte intégral

    Pourquoi une nouvelle publication multimedia ?

    1Ce projet s’inscrit dans les actions du comité scientifique sur le cheval et ses patrimoines, mis en place en 2011 par la direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture et de la Communication, dont il prolonge et valorise les travaux. Il s’adresse à une cible plus large que le public spécialisé des colloques et publications scientifiques, en visant notamment les très nombreux adeptes de l’équitation.

    2Le site Le cheval & ses patrimoines fait partie de la collection multimédia « Recherches ethnologiques » qui associe la direction générale des Patrimoines et le secrétariat général du ministère de la Culture et de la Communication. Le choix des titres de cette collection s’effectue en fonction des priorités et des sujets retenus au titre du patrimoine immatériel de l’Unesco : ainsi l’inscription de l’équitation de tradition française dans la liste de l’Unesco a-t-elle été déterminante.

    3Son positionnement est complémentaire des ressources existantes, notamment du portail de l’Institut français du cheval et de l’équitation et du portail Cheval de l’encyclopédie Wikipédia, tant par le périmètre choisi que par les choix éditoriaux.

    Enjeux et orientations

    4Points forts du projet :

    5- L’implication de la plupart des membres du comité scientifique dans la conception et les contenus du site. Le résultat est une véritable œuvre collective, tissée des choix et contributions de ces chercheurs et spécialistes et augmentée de témoignages et expériences d’autres professionnels et amateurs partageant la passion du cheval ;

    6- un périmètre qui ne se limite pas à l’équitation de tradition française, mais qui a été élargi à l’histoire des rapports entre l’homme et le cheval depuis sa domestication, jusqu’à sa place aujourd’hui comme compagnon de loisirs et qui englobe les différentes facettes des cultures équestres en France ;

    7- une approche transdisciplinaire du sujet qui conjugue ethnographie, histoire et histoire de l’art ;

    8- la mise en valeur des patrimoines matériel et immatériel liés au cheval et des collections publiques et privées.

    • 1 - Le département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique (direction générale de (...)

    9Les deux départements1 du ministère de la Culture et de la Communication éditeurs du site, ont cherché à rendre les contenus le plus accessible, attractif et vivant possible, tant par l’écriture et la diversité des documents proposés que par le développement de médias créés spécialement pour le site. Le studio Pepper Only a été chargé du graphisme, du développement du site et de la réalisation de plusieurs modules didactiques.

    Une publication originale

    10Près de 600 médias composent la documentation collectée ou créée spécialement pour le site.

    • Plus de 500 images fixes et textes, avec commentaire contextuel,

    • 21 extraits sonores, en majorité des textes littéraires,

    • 36 extraits audiovisuels, soit près de deux heures de témoignages recueillis pour le site et d’extraits de films d’archives,

    • 5 vidéos didactiques (figures équestres et analyse d’un dessin de Vinci),

    • une chronologie interactive et animée,

    • un glossaire.

    11Cette documentation, réunie à partir d’une soixantaine de fonds et collections, reflète la diversité des patrimoines matériels liés au cheval (patrimoine architectural, muséal, hippomobile, etc.) ainsi qu’immatériels (métiers, cultures, pratiques, etc.). On y découvrira certains aspects peu connus comme les attelages utilisés dans les films historiques, ou le patrimoine médical conservé dans les collections publiques. Au fil de la navigation, on pourra s’initier à l’attelage de tradition, prendre connaissance des métiers et des savoir-faire liés au cheval, ou partager la passion d’un parieur.

    12Outil de sensibilisation des mesures de protection de ces patrimoines et de préservation de savoir-faire ancestraux, et support de valorisation des opérations de collecte et guides d’archives, des collections publiques de bibliothèques, musées, et archives, la publication a le mérite de relier les différents univers équestres.

    13Outre son rôle de vitrine « grand public » des actions du comité scientifique sur le cheval et ses patrimoines, l’ambition de cette réalisation est d’apporter une contribution originale aux corpus consacrés aux animaux, de répondre au goût du public pour le cheval, de susciter sa curiosité et, peut-être, d’éveiller de nouvelles vocations.

    Les partenaires

    14Le site Internet a reçu le concours de trois représentants majeurs du patrimoine équestre : la Garde républicaine, l’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce) et l’École nationale vétérinaire d’Alfort (ENVA), partenaires du projet.

    15Il a bénéficié des contributions de nombreux professionnels et spécialistes, parmi lesquels :

    • Atelier forestier à la division du bois de Vincennes (Le débardage au bois de Vincennes)

    • Alain Bahuchet, association française d’attelage (Séquences sur la méthode de menage d’attelages)

    • Jean-Pierre Béneytou, musée de la Cavalerie des écoles militaires de Saumur (La guerre)

    • Georges Carantino, Fédération des musées ruraux (Les véhicules ruraux)

    • Pierre Courjaret (La fauconnerie à cheval)

    • Noël Coye, ministère de la Culture et de la Communication (Préhistoire)

    • Sophie Cueille, service de l’Inventaire du patrimoine culturel de la Corse (Les hippodromes)

    • Christophe Degueurce, École nationale vétérinaire d’Alfort, Musée Fragonard (Patrimoine médical)

    • Jean-Pierre Digard (Séquences sur le statut du cheval et sur l’hippophagie)

    • Corinne Doucet (Les manèges)

    • Philippe Denis Fée (Le cheval dans la vénerie)

    • Écuries Hardy (Documents sur les attelages de cinéma)

    • Les écuyers de l’École nationale d’équitation (Ifce), Patrice Franchet d’Espèrey, Jean-Michel Poisson et Jean-Jacques Boisson, ainsi que François Xavier Bigo et Alain Laurioux (Figures équestres)

    • Pascal Even et Coraline Coutant, ministère de la Culture et de la Communication (Archives)

    • Renaud Fayet (Conception de vidéos sur Les figures équestres)

    • Patrice Franchet d’Espèrey, École nationale d’équitation, Ifce (L’équitation de tradition française – Glossaire)

    • Jean-Louis Gouraud (Séquences sur le voyage en URSS et le cimetière des chevaux)

    • Sylvie Grenet, ministère de la Culture et de la Communication (Le cheval à l’âge du fer – Le travail – Le cheval de spectacle – Le haras national de Pompadour – Lieux du commerce des chevaux – L’équitation française inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco)

    • Caroline Hodak de L’Épine (Le cheval de spectacle)

    • Sophie Lebeuf (Le cheval, un outil de distinction – On achève bien les chevaux – La zootechnie ou la main de l’homme – Les nouveaux cavaliers du XXe siècle – Le sport – Glossaire)

    • Sébastien Lepetz, CNRS / Museum national d’histoire naturelle (La domestication du cheval - Le cheval comme matière première)

    • Jean-Louis Libourel, ministère de la Culture et de la Communication (Voitures et attelages – Liste des voitures classées – Liste des lieux du patrimoine équestre – Glossaire)

    • Pascal Liévaux, ministère de la Culture et de la Communication (Écuries – Haras)

    • Bernard Mandy, ministère de la Culture et de la Communication (L’ancêtre de l’hippodrome : le cirque en Gaule romaine)

    • Muriel Meneux, haras national du Pin et Diane de Sainte Foy, Institut français du cheval et de l’équitation (La création et l’organisation des haras – Le Haras du Pin)

    • Julien Noblet, Centre André Chastel – Institut national d’histoire de l’art (Les relais de poste)

    • Maison Poursin (Séquences sur la bouclerie)

    • Sylvain Quertelet, musée départemental de Préhistoire (Solutré, un emblème de la chasse aux chevaux)

    • Lieutenant Marie Roquet, Garde républicaine (Coordination des contributions de la Garde républicaine)

    Haut de page

    Notes

    1 - Le département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique (direction générale des Patrimoines) responsable de la direction scientifique de la publication, a mis en place le réseau de contributeurs et de collecte et a assuré le contrôle des contenus ; le pôle recherche multimédia du département de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la technologie (secrétariat général), responsable de la ligne éditoriale de la collection, a accompagné le travail sur les contenus et les médias et assuré la maîtrise d’ouvrage de la réalisation du site.

    Haut de page

    Pour citer cet article

    Référence électronique

    Sylvie Grenet et Martine Tayeb, « Le cheval & ses patrimoines », In Situ [En ligne], 27 | 2015, mis en ligne le 02 novembre 2015, consulté le 17 octobre 2017. URL : http://insitu.revues.org/12025 ; DOI : 10.4000/insitu.12025

    Haut de page

    Auteurs

    Sylvie Grenet

    chargée de mission pour le patrimoine culturel immatériel et le patrimoine ethnologique, direction générale des Patrimoines, ministère de la Culture et de la Communication sylvie.grenet@culture.gouv.fr

    Articles du même auteur

    Martine Tayeb

    Pôle recherche multimédia du département de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la technologie (secrétariat général)

    Haut de page

    Droits d'auteur

    Licence Creative Commons
    In Situ Revues des patrimoines est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

    Haut de page